Le Soleil est-il mort ?

Cette étoile magnifiqueSoleil qui grossit et grossitEncoreQui écrase les autresEncoreQui éloigne le ciel et rapproche la lumièreEncore et toujours plusChants d’oiseaux Le lendemain il est toujours làS’intensifie, s’amenuiseLa lumière suit les lendemainsSuit le Soleil qui grossitSuit le Soleil qui se suitSuit le Soleil quand il s’en vaEt part se cacher Puis il revient, un autre… Lire la suite Le Soleil est-il mort ?

Gravitation

Par la fenêtre le cielMe ferme ses brasMoi qui croyait tout basTrouver une merveilleC’est ainsi que la pieVint à mon chevetRelever de son becL’étreinte de la viePresque asséchéeEt devenue pâleCar de ses yeux noirsElle me drape d’un châleM’enveloppe le soirD’un coucher agréableComme le soleil au loinSe fond au paysageMais la pie de passageReste assise, stoïqueAttendant… Lire la suite Gravitation

Minimalisme à outrance

Entendre parfois que garder, S'encombrer de nombre d'objetsEncombre aussi l'esprit, et làOn te dit : "Jettes-voir tout ça !" Matérialisme à tout vaLe passé sature l'espace.Désuet ou à la ramasse,Il le faut, jettes-voir tout ça ! Des étagères remplies d'air,C'est ce que la mode tolère.Cet objet n'offre aucune joie ?Un conseil : jettes-voir tout ça ! La… Lire la suite Minimalisme à outrance

Fabien Arca, K/C

Aberdeen, États-Unis. Rien à faire. Spleen, spliff et alcool. La défonce entre potes. Mais l'avenir ? Terne, monstrueusement terne. Les sentiments font naufrage loin de la rive du bonheur. Qu'est-ce qui pourrait les sauver ? Le narrateur, un jeune. Un lycéen. Une famille qui se déchire. Une scolarité qui se déchire. Il est sous l'arbre… Lire la suite Fabien Arca, K/C

La mécanique du cœur, Mathias Malzieu

A supposer, Jack au cœurMortellement vibrant, grandir sans la moindre émotion, car son cœur si fragile ne pourrait (sur)vivre à l'amour ou à la colère, lui qui est fait de bois, de cadran et d'aiguilles, lui qui indique à chaque instant le battement d'existence parcouru dans le corps Jack, une existence de froid polaire, où… Lire la suite La mécanique du cœur, Mathias Malzieu

Comment ne plus avoir faim

Je ne veux plus sentir mon ventre Secouer ses quelques organes Pour me faire chanter plus fort Les borborygmes idoines Et les mouvements incessants Et les contractions brûlantes Par le défaut d'attraction Des assiettes qui m'alimentent Les assiettes creusent plus loin Dans les recoins de mes viscères En me ployant genou à terre Sous un… Lire la suite Comment ne plus avoir faim

Au feu

L'incendie démarre Après ton passage Car tu as jeté Tout droit dans la marre Ta jupe enflammée Au revêtement De laine et de lin Un satin brillant Comme un beau matin Où le soleil meurt Noyé dans la flaque L'eau en mosaïque Reflète ta jupe Toute sa beauté Sous ton visage rasséréné