Lutte saisonnière

Dans un mouvement de ciel
La pluie tombe drue, l'orage
Naissant, sempiternel,
Ne laisse aucun présage
Pour le cavalier gris
Qui était venu ici
Dans le secret espoir
De bouleverser la Terre
En galopant plus vite
Que la douce lumière
Il voulait pousser le temps
A faire machine arrière
Et retourner au printemps
Où le ciel s'incline
Pour faire naître les arbres
Autour des fleurs câlines
Mais le cheval se cabre
Face à l'orage automnal
La foudre s'abat
Le chemin se froisse
Le cavalier perspicace
Reviendra au combat

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s