Fougues de la jeunesse

Elle se balançait sur sa balancelle lorsque le soleil se leva. Une excellente journée s’annonçait sur la ville, et elle comptait bien en profiter pour désencombrer sa maison remplie de bric et de broc. Partisane de la communauté des lève-tôt, elle débutait ses journées de bonne heure, se balançant tous les jours dix minutes avant… Lire la suite Fougues de la jeunesse

Stephen King, Ça

...luttait contre les démons de son existence, dans leur dimension symbolique. Mais ce n'était plus un enfant, sa force mentale n'était plus celle de sa jeunesse, quand il avait pu combattre ses monstres intérieurs. Alors, il avait perdu, il était mort déchiqueté par les crocs acérés d'un lycanthrope. Il était mort victime de sa peur,… Lire la suite Stephen King, Ça

H.P Lovecraft, Les Montagnes Hallucinées

Pauvre, pauvre lecteur. Si insignifiant, futile. Puérils humains n'ayant aucun semblant de perception de l'immensité de l'univers dans lequel ils pullulent. Fuis ce livre qui n'est destiné à un être aussi misérable que toi, pauvre lecteur. Tes ancêtres ont cru explorer, découvrir, étudier, une planète qu'ils n'ont même pas égratigné ne serait-ce qu'un minuscule fragment… Lire la suite H.P Lovecraft, Les Montagnes Hallucinées

Une ombre dans le jour

A l’orée de la forêt Le pont en pierre pittoresque Dessinait une fresque Qui invitait à entrer Les quelques sapins Recouvert de neige Formaient un chemin Nourri aux sortilèges Plus loin se dressait Une cabane discrète Protégeant une secte Veillant la prêtresse La neige était fondue Autour du logis : Nul vie était connue Depuis… Lire la suite Une ombre dans le jour

Stephen King, « Le Singe » suivi du « Chenal »

L'irréel, aussi inexistant qu'il suppose être, laisse perplexe dans sa construction. Un singe mécanique, aux cymbales cuivrées, peut-il lui aussi être réel ? Oui, même trop réel pour Hal et ses enfants. Retrouvé au fond d'un débarra datant de la disparition de son père ; doit-il réellement croire que tous ces évènements sont liés au… Lire la suite Stephen King, « Le Singe » suivi du « Chenal »