Enfers et damnation

Bienvenue en ces lieux, où torture et tristesse,
Règnent par ici accompagnant votre altesse
Hadès, dont les frères siègent sur leur montagne,
Alors que lui seul jouit du pays du bagne.

Maintes contrées forment le royaume des morts,
L’Érèbe est celle la plus proche du dehors,
Le Tartare n’accueille que les malveillants
Mais aucun des habitants n’arrive vivant.

Nombre de contraintes vous éloignent des Champs,
Paradis perdu qui n’aime que la sagesse,
Lieu exempt de violences et châtiments,
Bordé par le château du vicieux Hadès.

Les bords du Styx embrassent les âmes meurtries  
Guidées par Charon, l’errance ne s’éternise,
Quand on vient aux Enfers, la prudence est de mise,
Avec sa kunée il épie votre agonie.

D’aucuns ne souhaitent se retrouver ici,
Dans ce vaste espace suffoquant et cruel.
Pluton qui garde votre repos éternel,
Vit de vos regrets et ne regrette vos vies.

2 réflexions sur « Enfers et damnation »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s