Ne te retourne pas

Ne te retourne pas
Si tu croises la lune
Tu pourrais devenir
Moins brillant que la brume
Il te faudrait alors
Retenir ton sourire
Qui brusquerait la mort
Perchée en haut des cimes
Tapie dans les fourrés
Et les déserts arides
En transperçant le vide
Elle prendrait la lune
Pour remplacer ta tête
Une fosse opportune
Envahirait le ciel
Ne laissant pour les autres
Qu'une nuit sans sommeil


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s