Yves Grenet, Nox (tome 2)

…l’histoire ne pouvait pas se terminer comme ça, d’autant plus dans la Nox. Depuis que Lucen était parti, toute notre vie était devenue le soleil d’elle-même. Mais reprenons quelques temps auparavant, juste après qu’il se fasse arrêter.

Lucen était un jeune homme si brave, bientôt père car sa femme Firmie était enceinte. Issu d’une famille à tendance politique coiviste (chacun où il veut), il était très facilement soupçonné de participer au mouvement. Mais les rumeurs étaient infondées : il ne voulait que le bonheur autour de lui. Pourtant, il fut mêlé de près à un attentat contre les caspistes (chacun à sa place), accusé d’avoir aider à construire les bombes, et d’avoir du sang sur les mains. Il fut chassé par son ex-ami Gerges, victime collatérale du bombardement de la milice.

Qu’avait fait Lucen face aux accusations mensongères ? Dans un premier temps, l’abnégation. Un sacrifice escompté pour sauver Firmie et leur enfant. Un sacrifice pour permettre à sa famille de poursuivre une vie décente dans la Nox. Mais Lucen, mes enfants, n’a pas uniquement suivi un désengagement. Si je vous raconte cette histoire, c’est que Lucen est un modèle pour nous tous, autant pour votre construction que pour notre civilisation.

Car oui, Lucen a combattu. En silence, jamais rasséréné. Mes enfants, Lucen est le Prométhée de la Nox : il était obnubilé par le Juste. Même dans la forêt pourrissante, d’où personne ne revient, Lucen s’y est échappé pour retrouver sa femme, et rétablir la vérité. Peu importe les difficultés, peu importe les douleurs, peu importe les faiblesses, il est comme un apôtre du courage, le même qui nous pousse tous les jours, ici dans la Nox, à survivre et à rêver d’un monde meilleur.

Et Ludmilla, celle dont Lucen a rapporté les actions les plus héroïques. Les enfants, vous connaissez sans doute Ludmilla, elle veille aujourd’hui sur notre destin. De ses yeux et ses actes, elle nous a offert une nouvelle lumière : la Nox s’est légèrement dissipée. Maintenant, nous pouvons combler nos besoins vitaux plus facilement.

Mes enfants, je sais que vous connaissez déjà tous la suite, inutile de la raconter maintenant, je vous laisse la réciter. Mais retenez bien l’histoire de Lucen, elle est le phare qui guide nos actions, elle est le Graal sur lequel nous maintenons le cap de nos existences. Croyez en vous, n’ayez pas peur de réussir dans vos convictions…

Note : 8 sur 10.

Contraintes d’écriture : cylindre, personnification (voir la page des contraintes)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s