Clair de lune

Sur la verdure je m’allonge
Au pied de la nuit noire d’étoiles
J’arrive à contre sens et songe
À reproduire cette toile

Je me place pour constater
L’étendue du rêve. Le temps
Ne dure plus qu’un instant
Et voyage dans la Voie lactée

Je contemple le spectacle
Des vitesses invisibles
Des lumières perceptibles

Mon œil repère un corps
Qui laisse une traînée d’or
Mes yeux clos : je fais un vœu

3 réflexions sur « Clair de lune »

    1. Nous ne sommes que des petits promeneurs navigant sur une minuscule planète, perdue au milieu de l’immense univers. Cette situation nourrit le rêve, et nous pousse à imaginer le temps dans une nouvelle dimension : celle de la poésie !

      Aimé par 1 personne

Répondre à Tchev Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s