Le verre n’a pas de cheveux

Damien se contemplait dans un miroir, il épiait les moindres reflets de sa tenue. Les couches de vêtements bigarrés et chamarrés lui donnaient une allure de mosaïque. Il avait tant rêvé de ces couleurs, le bleu, le jaune, le vert, le rouge…

Toujours, il s’habillait comme un arc-en-ciel. Sa coiffure, une frange déplacée, représentait l’élégance dans le monde : ses cheveux n’étaient plus simplement sur sa tête, ils tombaient sur ses épaules, couraient sur son torse, arpentaient la peau de ses jambes. Bref, la frange déplacée, c’était les poils, c’était la vie.

Ses ongles représentaient la Couleur, celle qui permet aux peintres de créer des toiles, celle qui offre aux architectes d’intérieur des combinaisons polychromes délicieuses. Mais Damien, en entrant dans une exposition sur les vitraux médiévaux, su ce qu’il allait maintenant faire de sa vie : devenir un vitrail. 

Damien perdit ses cheveux lorsqu’il se transforma, devenant à la fois le premier homme vitrail, mais aussi le premier chauve.

2 réflexions sur « Le verre n’a pas de cheveux »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s