Demain, les lunettes

Tout réussissait à Dominique : une vie de famille remplie, un emploi stable dans une association humanitaire, un magnifique teckel à poils courts, Georgi, dénommé en hommage au petit garçon de son livre préféré. 

Rien ne laissait présager qu’à ce moment précis du 27 avril, il deviendrait tout autre chose. Les rayons du soleil avaient terminé leur hibernation annuelle, ils heurtaient maintenant de plein fouet l’est du pays, et le front de Dominique.

C’est peut-être ça, l’aveuglement solaire, l’une des raisons de l’invention des lunettes de soleil, qui poussa précisément Dominique dans sa nouvelle situation. Comment rester concentré dans sa marche quotidienne pour se rendre au travail quand les rayons d’UV harcèlent nos sens ?

Le regard brûlant, le pas décidé, Dominique ne remarqua pas l’absence de plaque d’égout, pourtant indiquée par les égoutiers. Sa chute dura un laps de temps à la fois long et court, long à l’échelle des nanosecondes, mais court pour Dominique, qui rencontra le sol quelques instants plus tard.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s