Dexter Palmer, Mary Toft ou la Reine des lapins

Est-ce un livre des sorts, nous contant la terrible malédiction s’étant abattue sur la famille Toft, ou bien de la sorcellerie ? Tout à l’intérieur de l’ouvrage tend à nous guider vers cette première solution. En effet, une histoire aussi absurde et décousue que celle-ci, d’une jeune femme donnant naissance à une myriade de lapins, morts et démembrés, semble être une fiction aussi étonnante que répugnante. L’histoire se propage au-delà de la maison des Toft, et parvient à Londres, aux oreilles du Roi et de ses médecins ainsi que des habitants, troublés par de telles élucubrations.

Au fur et à mesure de cette lecture, nous sommes tout aussi décontenancés que les multiples médecins qui l’auscultent. Comment aider cette pauvre femme ? Comment rationaliser de telles observations ?  Une volonté divine, ou des représentations de la venue prochaine d’un antichrist ? Toutes ces théories, tout aussi bien scientifiques qu’irrationnelles nous portent aux extrémités de la médecine, là où la déontologie n’a plus recours, et où les médecins deviennent des enquêteurs, bondissant sur la moindre preuve.

Pourtant, la solution ne serait-elle pas juste sous notre museau, d’une perspective que nous n’aurions que peu envisagé ?   

Note : 7 sur 10.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s