Boris Vian, J’irai cracher sur vos tombes

En arrivant à Buckton, Lee Anderson s’engage dans un nouveau boulot de libraire. Très rapidement, il se lie avec la population des alentours, des jeunes peu farouches et désœuvrés, socialement libérés. Lee Anderson est métis, et l’Amérique ségrégationniste a marqué sa vie : son frère est mort, lynché pour son amour envers une Blanche.

Alors, quand il rencontre les sœurs Jean et Lou Asquith, deux Blanches riches, l’une blonde, l’autre 15 ans, sa haine émerge. Avec ces deux jeunes filles, Lee Anderson souhaite venger son frère. Il ne va pas hésiter à jouer avec elles, abuser de leur naïveté juvénile et les soumettre jusqu’à son désir de justice…

Boris Vian publie J’irai cracher sur vos tombes en 1946, sous le pseudonyme de Vernon Sullivan. Le livre est un scandale total, accusé de corrompre la jeunesse, il fait l’objet d’une attaque judiciaire pour « outrage aux bonnes mœurs ». J’irai cracher sur vos tombes est un livre d’une cruauté sans détour, où le sexe et la violence se côtoient dans une Amérique raciste. Lee Anderson est mû par un désir de vengeance personnelle, contre toute une société blanche, coupable du lynchage de son frère. Dès lors, il ne laissera aucun répit à ses bourreaux.

L’Amérique des années 1950 est cruelle. Lee Anderson est enragé, son portrait est celui de nombreuses minorités opprimées, dont la seule issue est la violence. Car que faire quand le Système est contre soi ?

Note : 8 sur 10.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s