Emmanuel Laborie, Martin martin

Les éditions Bozon2X et Emmanuel Laborie nous offrent un roman (très) surprenant, à tous points de vue. Martin Martin, Martin au carré, Martin bis (appelez le comme vous voulez) a le cul entre deux chaises, tiraillé entre sa femme Nadine, sa maîtresse Ching ; ses missions d’intérimaire à la sous-préfecture, ou au goudron ; son existence sergienne et ses dons de visualisation. Père d’un gosse normal et d’un autre dont la tête se trouve au carrefour de l’aorte et de l’artère iliaque, surplombant ses parties intimes aux abonnés absents. Martin² ne porte pas sur son front le bandeau de la vie facile. Emmerdé cruellement par un nain, symbole des paroles fatalistes de son père, il prend grâce à ça conscience d’une double réalité : il subit tous les évènements, tout en rêvant d’une vie meilleure, il court constamment après, mais elle se dérobe.


Martin Martin est un puissant livre sur la dualité de l’Homme. Concession de la dichotomie corps/esprit, nature/culture, il lutte pour se déplacer entre les différentes conceptions du temps et de l’espace. Il use pour cela de sa capacité à voyager hors de son corps (décorporation), en rejoignant la pensée cartésienne, pour laquelle « le corps est une prison pour l’esprit ». Uniquement par cette substance, il parvient à raisonner et à comprendre que son univers palpable s’étend au-delà de ses sens physiques. Son esprit est également capable de voir les réincarnations, ou les renaissances des autres. Dans le monde de Martin, les Hommes et les objets s’interconnectent, ils se succèdent à chaque génération. Son fils par exemple, était dans sa vie précédente, un montant de porte à la préfecture de Lens.


Martin Martin est un livre complètement inclassable. En sortant du cadre stricto sensu de la littérature, Martin Martin se rapproche des concepts de chaînes Youtube comme « Inernet », dans laquelle la comédie se mélange à l’absurde, tout en offrant une vision plus élargie du monde. Mais Emmanuel Laborie va plus loin et ouvre le lecteur à une dimension métaphysique de la conception matérielle de l’existence, là où seul l’esprit peut regarder : l’Ailleurs.


En bref, une lecture vraiment sympa, partagée à plusieurs et à haute voix. Si un livre devait être érigé comme promoteur de discordance, Martin Martin figurerait sur le podium, tant son contenu à première vue déconcertant, élargi le spectre des questionnements.
Merci à Bozon2X !

Note : 7 sur 10.

1 réflexion sur « Emmanuel Laborie, Martin martin »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s